Capacité d’échange cationique

La capacité d'échange cationique d'un sol est la quantité de cations que ce dernier peut retenir sur son complexe adsorbant à un pH donné.



Catégories :

Pédologie - Propriété chimique - Chimie générale

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Capacité d'échange cationique (CEC) Exprimant l'aptitude d'un matériau à retenir... IV- 13521 Définition La capacité d'échange cationique est une... (source : books.google)

La capacité d'échange cationique (CEC ou T pour capacité totale) d'un sol est la quantité de cations que ce dernier peut retenir sur son complexe adsorbant à un pH donné.

La CEC correspond par conséquent au nombre de sites négatifs dans la matrice du sol. Chaque sol a une CEC bien précise qui correspond à la somme S des principaux cations : calcium, potassium, magnésium, sodium et ammonium nommée "somme des bases échangeables". Cette CEC est en quelque sorte le garde-manger du sol. Plus le sol est riche en argile et matière organique, plus sa CEC est importante.

Unité de mesure

L'unité de la CEC est le milliéquivalent par 100 grammes (mé ou mEq/100 g) de sol ou le centimole de charge positive par kilogramme sachant que 1 cmole (+) /kg = 1 meq/100g.

Taux de saturation du complexe argilo-humique

Le rapport S/T donne en % le taux de saturation du sol. Une valeur de 5 % fréquente, par exemple, dans les sols ferrallitiques veut dire que le complexe ne contient que 5 % de sa capacité totale d'adsorption soit par exemple 0, 5 mé si cette capacité totale ou T est égale à 10 mé. On estime le plus souvent qu'un taux de saturation du sol de 80% minimum indique des réserves calciques suffisantes. Un TS suffisant n'assure pas forcément une stabilité absolue du pH, surtout sur les sols à faible pouvoir tampon. C'est pourquoi on pratique quelquefois la technique du chaulage.

pH

La capacité d'échange cationique exprime aussi la capacité d'un sol à résister aux changements de pH (capacité tampon) et est fortement reliée à sa composition (sol minéral à CEC le plus souvent faible ou sol organique à CEC fréquemment élevée).

Utilisation

Cette mesure est utilisée en agronomie ou dans les sciences traitant du sol (la pédologie par exemple). La capacité d'échange cationique est reliée à la somme des bases échangeables par le taux de saturation du sol.

Exemples de CEC

A titre indicatif, voici quelques exemples de capacité d'échange[1] :

Notes et références

  1. Source : "Guide des analyses en pédologie" par Denis Baize

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : sol - capacité - cec - 100 - échange - taux - saturation - cationique - totale - complexe - somme - organique - cations - bases - échangeables - matière - unité - mesure - meq - faible -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Capacit%C3%A9_d%E2%80%99%C3%A9change_cationique.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 30/11/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu