Liaison σ

La liaison σ est une liaison chimique covalente qui est créée entre deux atomes par recouvrement axial d'orbitales. Il peut s'agir d'orbitales de type s ou s hybridées, mais également d'orbitales p z et d z².



Catégories :

Liaison chimique - Chimie générale

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • orbitales moléculaires (liaisons chimiques) de type p, entre deux orbitales atomiques 2p, prises deux à deux à chaque fois. Fusion latérale.... (source : marsal.univ-tln)
  • ... Les orbitales moléculaires. En s'associant, 2 orbitales atomiques contenant chacune 1 électron peuvent former des liaisons de covalence... (source : cours-medecine)
  • Le modèle de liaisons de valences travaille selon le principe que les orbitales des divers atomes doivent... (source : fr.wikibooks)
Liaison σ entre deux atomes : localisation de la densité électronique.

La liaison σ est une liaison chimique covalente qui est créée entre deux atomes par recouvrement axial d'orbitales. Il peut s'agir d'orbitales de type s ou s hybridées, mais également d'orbitales pz et d (l'axe z étant l'axe de la liaison). Les lobes des deux orbitales en interaction pointent l'une vers l'autre, contrairement au cas des liaisons π (recouvrement latéral).

Dans le cas des molécules diatomiques homonucléaires le concept de liaison σ est équivalent à celui d'orbitale moléculaire σ. Dans cette dernière, la répartition de la densité électronique a une symétrie cylindrique autour de l'axe interatomique. Parler de liaisons σ pour les molécules plus complexes est une approximation parce qu'en fait la répartition des électrons dans la molécule est définie par des orbitales moléculaires délocalisées sur la totalité des atomes constituant la molécule.

Les liaisons σ sont les liaisons covalentes les plus fortes (car le recouvrement axial est plus important que le recouvrement latéral), et il ne peut exister qu'une seule liaison σ entre deux atomes, si des liaisons supplémentaires sont créées, elles sont plus faibles et sont du type liaison π.

A titre d'exemple, l'énergie de dissociation d'une liaison C-C, de type σ, est de 348 kJ. mol-1, alors que l'énergie de dissociation de la liaison π de C=C est de 250 kJ. mol-1.

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : liaison - orbitales - atomes - recouvrement - molécules - axe - densité - électronique - covalente - créée - axial - latéral - moléculaire - répartition - énergie - dissociation - mol -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Liaison_%CF%83.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 30/11/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu