Molécule diatomique

Les molécules diatomiques sont des molécules constituées seulement de deux atomes, soit de même ou de différents éléments chimiques.



Catégories :

Liaison chimique - Chimie générale

Une représentation de la molécule diatomique de l'azote gazeux, N2.

Les molécules diatomiques sont des molécules constituées seulement de deux atomes, soit de même ou de différents éléments chimiques. Le préfixe di- veut dire deux en grec.

D'après le livre de Huber et Herzberg[1], qui fait la liste des centaines de molécules diatomiques qui ont été détectées par spectroscopique dans la liste de molécules détectées dans le milieu interstellaire. Cependant, on trouve peu de molécules diatomiques différentes sur Terre en dehors des laboratoires.

Environ 99 % de l'atmosphère de la Terre se compose de molécules diatomiques, surtout l'oxygène (21 %) et l'azote (78 %), le pour-cent restant étant surtout de l'argon (0, 9340 %). L'abondance naturelle de l'hydrogène dans l'atmosphère de la terre est uniquement de l'ordre de quelques parties pour million, mais H2 est , en fait, la molécule la plus abondante observée dans la nature, dominant la composition des étoiles.

Les éléments composés de molécules diatomique, sous condition standard de laboratoire de 1 bar et 25 oC, comprennent l'hydrogène (H2) , azote (N2) , oxygène (O2) , et les halogènes : fluor (F2) , chlore (Cl2) , brome (Br2) , iode (I2) , et , peut-être, l'astate (At2) . [2]

Énormément d'autres molécules diatomiques sont envisageables, comme par exemples les métaux chauffés à leur état gazeux. Plusieurs autres molécules diatomiques sont instables et hautement réactives, comme le diphosphore. Plusieurs composés chimiques sont faits de molécules diatomiques, comme le CO et le HBr. Si une molécule diatomique se compose de deux atomes du même élément, comme par exemple H2 et O2, elle est dite homonucléaire, sinon, on parle de molécule hétéronucléaire, comme par exemple avec le CO ou NO. Le lien dans une molécule diatomique homonucléaire est non-polaire et pleinement covalente.

Notes et références

  1. K. P. Huber, G. Herzberg, Molecular Spectra and Molecular Structure IV. Constants of Diatomic Molecules, New York : Van Nostrand : Reinhold, 1979 
  2. L'astate est tellement rare dans la nature, avec son isotope le plus stable ayant une demi-vie d'uniquement 8, 3 heures, qu'elle n'est généralement pas reconnue dans les discussions de ce sujet. Pour des détails sur l'astate, voyez J. Emsley, The Elements, Oxford : Clarendon Press, 1989, 22-23 p.  

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : molécule - diatomique - azote - éléments - terre - astate - molecular - structure - gazeux - atomes - chimiques - huber - herzberg - liste - détectées - laboratoires - atmosphère - compose - oxygène - hydrogène -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Mol%C3%A9cule_diatomique.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 30/11/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu