Superhydrophobe

On dit d'un matériau qu'il est superhydrophobe quand sa surface est extrêmement complexe à mouiller. À la différence de l'hydrophobie, qui est une propriété chimique ou physico-chimique, la superhydrophobie est une propriété physique.



Catégories :

Eau - Propriété chimique - Chimie générale - Biophysique - Nanotechnologie

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • 1/ L'eau ne mouille pas la feuille de lotus... dont la surface est rendue hydrophile tandis que la surface de la feuille de lotus est superhydrophobe.... (source : nanomonde.minatec.inpg)
  • l'on appelle superhydrophobie ou encore effet lotus [3, 57, 30]...... `a cet insecte de courir `a la surface de l'eau sans se mouiller (figure 1.7).... (source : pmmh.espci)
  • On ne peut pas mouiller la feuille de lotus : elle est totalement hydrophobe... la famille des diarytethene dont la surface devient super-hydrophobe sur commande. Ni l'eau, ni le miel ni même la colle liquide n'arrive à rester sur la... (source : imaginascience)
Gerris remigis ou Aquarius remigis
Infographie reproduisant une vue au microscope électronique de l'effet lotus

On dit d'un matériau qu'il est superhydrophobe quand sa surface est extrêmement complexe à mouiller (avec l'eau, et a priori avec n'importe quel liquide). À la différence de l'hydrophobie, qui est une propriété chimique ou physico-chimique, la superhydrophobie est une propriété physique.

Elle est décrite par la loi de Cassie, selon laquelle un angle de contact supérieur à 150° ne permet pas à l'eau d'accrocher. C'est la nature qui offre des exemples remarquables de surfaces superhydrophobiques, surtout les feuilles de lotus sur lesquelles l'eau ruisselle sans jamais les mouiller. C'est pourquoi on a baptisé ce phénomène l'effet lotus.

Un insecte aquatique particulièrement connu met aussi à profit ce phénomène : le gerris. Il est capable de se déplacer à la surface de l'eau sans jamais s'y enfoncer ni se mouiller. Facile à observer en été dans l'ensemble des étangs calmes et les marécages, les pattes du gerris révèlent au microscope électronique une structure comparable à celle des feuilles de lotus : une forêt de poils coniques dont l'angle de pénétration dans l'eau (167, 6° ±4, 4°) répond idéalement à la loi de Cassie et empêche la patte de se mouiller.

Voir aussi

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : lotus - eau - mouiller - gerris - effet - surface - remigis - microscope - électronique - propriété - chimique - loi - cassie - angle - feuilles - jamais - phénomène - pattes -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Superhydrophobe.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 30/11/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu